Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

République du Kosovo

Le Kosovo, le plus jeune des États indépendants de l’Europe et d’une étendue d'environ 10 000 km2 est peuplé d’environ 1,8 millions d'habitants. Plus de 90 % de cette population est albanaise et la minorité serbe représente 5,3 %. Les autres populations minoritaires sont bosniaques, goranis, roms, ashkalis, égyptiens et turcs. On estime que 800 000 Kosovars vivent en dehors du Kosovo (principalement les diasporas de l'Union européenne (UE)).

Le pays a montré des progrès significatifs dans la transition vers une économie de marché et un maintien de stabilité macroéconomique, mais il est encore très dépendant de la communauté internationale (environ 10 % du PIB) et de la diaspora (environ 15 % du PIB) pour l'assistance financière et technique.

L'économie est dominée par les secteurs du commerce et des services. Les secteurs de l'agriculture et de la construction ont également connu une croissance remarquable. Depuis 2008, le pays a réussi cinq années consécutives de croissance économique (en moyenne 4,5 % par an). Cependant, la pauvreté reste un fléau au Kosovo avec 12,1 % vivant dans la pauvreté extrême et 34,5 % dans une pauvreté relative.

Le chômage élevé encourage l'émigration et stimule une économie informelle importante. Le défi de l'emploi des jeunes au Kosovo est encore plus critique étant donné la forte proportion de jeunes dans la population : les jeunes hommes et femmes de moins de 25 ans représentent plus de la moitié de la population. La population du Kosovo est la plus jeune d'Europe avec une moyenne d'âge d'environ 26 ans.

Le Kosovo fait partie du processus de Stabilisation et d'association (ASA), dans le cadre de la stratégie de préadhésion à l’UE. Le ASA poursuit trois objectifs, à savoir la stabilisation et une transition rapide vers une économie de marché, la promotion de la coopération régionale ainsi que la perspective d'adhésion à l'UE.

Depuis 2000, la Coopération luxembourgeoise contribue à atténuer les effets de la crise durable dans les Balkans et en particulier au Kosovo.

Le 23 Avril 2013, le gouvernement du Kosovo a signé un accord bilatéral et un protocole d'entente avec le Grand-Duché du Luxembourg. Ces documents définissent la poursuite de la Coopération luxembourgeoise au Kosovo pour la période 2013-2016 dans trois secteurs d’intervention : la santé, l'éducation et l'eau et l'assainissement.

Considéré comme pilier opérationnel de la Coopération bilatérale luxembourgeoise, LuxDev dispose des moyens de mettre en œuvre des projets qui consolideront les acquis des programmes antérieurs dans ces domaines.

Malgré les progrès et des développements politiques observés ces dernières années, le secteur de la santé au Kosovo est toujours confronté à des défis majeurs. La réforme de la santé fait partie des principaux objectifs du nouveau gouvernement nommé en décembre 2014. Par conséquent, LuxDev exécute, pour la Coopération luxembourgeoise, un programme structurant qui accompagne le processus de réforme du secteur de la santé.

Le Kosovo dispose d'un système de santé bien développé, mais fait face à des goulets d'étranglement critiques. Des politiques et des plans d’action sont en place, et des réformes novatrices sont en cours. Toutefois, les normes ne sont pas toujours bien établies et la qualité des soins reste problématique.

Les dépenses en santé publiques sont des plus bas de la région et leur attribution souvent mal gérée. Le financement privé des soins est très élevé et représente environ 40 % de tous les fonds destinés à la santé. Ceci représente un obstacle important à l'accès équitable aux soins.

Même avant la déclaration d’indépendance en 2008, le secteur de l’éducation occupait la première place sur la liste des secteurs prioritaires au Kosovo. Il a été clairement identifié comme secteur clé permettant de relancer l'économie de la jeune République et d’assurer une pérennité sur le long-terme.

Chaque année, environ 30 000 nouveaux demandeurs d'emploi entrent sur le marché du travail, mais la croissance économique actuelle ne génère pas plus de 15 000 nouveaux emplois par an. Plus d'un tiers des jeunes Kosovars ne possède ni travail ni formation – une catégorie qui pourrait être désignée comme « la génération perdue ».

C’est pourquoi la Coopération luxembourgeoise soutient le ministère de l'Éducation, des Sciences et de la Technologie (MEST) du Kosovo et contribue à la modernisation du système de l'éducation formelle par des réformes dans le secteur de la formation professionnelle où LuxDev joue un rôle crucial dans le soutien à la réalisation de ces investissements.

Des décennies de sous-investissement dans le secteur de l'eau au Kosovo (lors de la dissolution de la Yougoslavie et du conflit ultérieur au Kosovo), et en particulier dans la zone nord, demande d'importants investissements pour reconstruire les actifs délabrés et rétablir les capacités des prestataires de services.

Dans le cadre d'un effort global visant à réhabiliter le réseau régional et d'augmenter les capacités d'approvisionnement en eau dans la région de Mitrovica, LuxDev soutient la mise en œuvre d'un projet d'alimentation en eau décentralisée. Le Luxembourg finance la modernisation de l'équipement, sous la supervision de l'opérateur régional, et renforce ses capacités opérationnelles et de gestion.

Le nombre et la valeur des interventions mises en œuvre par LuxDev restent significatifs et contribuent au développement des trois secteurs précités.

Évolutions des activités au Kosovo (en milliers EUR)

Distribution des déboursements par secteur en 2019

Tous nos projets au Kosovo